Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Musique

  • CARL PHILIPP STAMITZ A L'ORIGINE DU STYLE GALANT

    Imprimer

    Carl Philipp Stamitz est un compositeur allemand, né à Mannheim le 7 mai 1745 et mort à Iéna le 9 novembre 1801. Issu d'une famille de musiciens - son frère Anton Stamitz et son père Johann Stamitz sont compositeurs - il est l'un des compositeurs les plus représentatifs de la seconde génération de ceux qui travaillèrent à la cour de l'électeur Palatin, à Mannheim, durant la seconde moitié du XVIIIe siècle.

    Lire la suite

  • ERNEST BLOCH

    Imprimer

    Le compositeur, pédagogue et chef d’orchestre Ernest Bloch est une figure à part dans l'histoire de la musique au XXe siècle.

    Il est né le 24 juillet 1880 à Genève (Suisse) et mort le 15 juillet 1959 à Portland (Etats-Unis)

    Son œuvre se rattache au mouvement néo-classique, et est profondément inspirée par son identité juive. « Je suis, moi-même, un fossile absolument perdu en cette époque à laquelle je n’appartiens pas ».

    Lire la suite

  • CLASSIK RADIO : LE PROGRAMME

    Imprimer

    Classik Radio web radio diffuse 24h sur 24h la meilleure musique classique des plus grands compositeurs.

    Des magazines culturels et d'informations vous sont proposés également dans les tranches horaires de 7h30, 9h, 10h30, 12h, 13h30, 16h30, 18h, 19h 30.

    Classik Radio diffusera de grands débats de société le samedi à 13h30, le dimanche à 18h et le mercredi à 10h30.

    L'invité surprise de Classik Radio s'exprimera le vendredi à 16h30, le samedi à 10h30, le mercredi à 13h30

    Une biographie complète des plus grands musiciens sera également diffusée le samedi à 15h, le dimanche à 22h30, le mardi à 21h, le mercredi à 15h, le jeudi à 6h du matin.

    Des concerts en intégralité seront diffusés après les journaux le mardi à 22h40, le jeudi à 10h40, le samedi à 12h10 et le dimanche à 18h10.

  • Les sœurs Berthollet, le classique en Fête !

    Imprimer

    Marion Lefèvre, L'Humanité

    Alors que d’autres à leur âge sortent du baccalauréat ou des partiels, les sœurs Berthollet vivent un été de concerts, de Valence à Nancy.

    Alors que d’autres à leur âge sortent du baccalauréat ou des partiels, les sœurs Berthollet vivent un été de concerts, de Valence à Nancy. Camille, 18 ans, et Julie, 20 ans, ne sont pas jumelles, comme le laissent supposer la crinière rousse de la première et les courts cheveux châtains de la seconde. Mais, depuis leur plus jeune âge, elles jonglent avec virtuosité entre le violon, le piano et le violoncelle (pour Camille) et l’alto (pour Julie).

    Par facilité, on les comparerait à ­Marielle et Katia Labèque, autre duo de musiciennes prodiges, toutes deux pianistes. Pourtant, la ressemblance s’arrête à la présence d’un morceau de Gershwin dans leurs deux discographies. Julie s’est familiarisée très tôt avec le violon, Camille le violoncelle.

    Lire la suite

  • TOUS SAUF UN, L'INCONNU QUI CHANTAIT LA TOSCA

    Imprimer

    "A 5 h du matin. Une voisine du cimetière de Rillieux-la-Pape entend une fusillade. Le commissaire Faury appelé aussitôt sur les lieux, ramasse un insigne de la Milice.

    Il écrira, ce matin-là, 29 juin 1944, dans son rapport: « Au bord du chemin de terre qui longe le mur ouest du cimetière de Rillieux sont allongés sur le dos, les jambes en direction du mur, sept cadavres d'hommes présentant tous le profil juif... Tous portent de multiples traces de balles, tant à la tête que sur la poitrine. Auprès de chacun d'eux se trouve un rectangle de carton blanc sur lequel est inscrit en gros caractères un nom suivi d'une initiale. » Tous sauf un, l'inconnu qui chantait la Tosca avant d'être assassiné."

    (Annette LEVY-WILLARD, Libération,17 mars 1994)

    Google-Translate-English to French Traduire français en German  Traduire français en Italian Google-Translate-English to Japanese BETA   Traduire français en Portuguese   Traduire français en Russian   Traduire français en Spanish Traduire français en Arabic   Traduire français en danish Traduire français en Greek

  • Kurt Masur : un "directeur musical de légende" s'est éteint

    Imprimer
    Le chef d'orchestre allemand Kurt Masur est décédé le 19 décembre à l'âge de 88 ans. Le monde rend hommage au musicien de légende, mais aussi à l’humaniste.

    Kurt Masur, qui avait annoncé en 2012 qu'il était atteint de la maladie de Parkinson, s'est éteint à Greenwich dans le Connecticut, au nord-est des Etats-Unis, selon le New York Times.  Il a dirigé les plus grands orchestres du monde. Le Philharmonique de 1991 à 2002, puis l'Orchestre national de France de 2002 à 2008.
    "Les musiciens de l'Orchestre national de France, son directeur musical Daniele Gatti et tous ceux qui à Radio France ont collaboré avec Kurt Masur conservent de lui le souvenir d'un musicien d'exception et d'un grand humaniste", ont indiqué dans un communiqué Mathieu Gallet, président de Radio France et Daniele Gatti. Kurt Masur était parvenu "à tisser une relation privilégiée avec les musiciens, stimulant ce +désir d'apprendre à jouer ensemble+ qui distingue les orchestres les uns des autres+", a rappelé le communiqué.  France Musique consacrera lundi 21 décembre une journée spéciale à Kurt Masur.

    Google-Translate-English to French Traduire français en German  Traduire français en Italian Google-Translate-English to Japanese BETA  Traduire français en Portuguese  Traduire français en Russian  Traduire français en Spanish Traduire français en Arabic  Traduire français en danish Traduire français en Greek

    Lire la suite

  • Frédéric Chopin

    Imprimer

    Compositeur et pianiste franco-polonais (Żelazowa Wola, 1810 - Paris, 1849)

    Pianiste virtuose, Chopin libère le piano des influences symphoniques et chorales traditionnelles, et développe, parallèlement à Franz Liszt, la notion d’instrument soliste. Il est un compositeur surtout connu pour ses préludes, scherzos, mélodies populaires polonaises et ballades, où se mêlent ferveur et mélancolie.

    Le père de Frédéric Chopin, Nicolas Chopin, est originaire de Lorraine, et est professeur de français à Varsovie. Il y rencontre sa femme Justyna Krzyzanowska qui chante et joue des mélodies populaires au piano. Les quatre enfants du couple reçoivent une éducation musicale, mais Chopin se démarque très vite par ses dons. Il prend ses premières leçons de piano avec Adalbert Zywny, puis avec Joseph Elsner.

    Paris étant une capitale culturelle incontournable au 19ème siècle, Chopin s’y installe à partir de 1831. Il y rencontre l’écrivain George Sand, sa compagne durant sept ans.
    Contrairement à Liszt, Chopin n’est pas un amateur de joute pianistique, préférant l’ambiance des salons organisés par ses amis dans lesquels il rencontre Delacroix, Berlioz, Camille Pleyel et beaucoup d’autres personnalités influentes du monde artistique.
    Jusqu’à la fin de sa vie (il décède le 17 octobre 1849) et malgré la maladie qui le ronge, il partage sa vie de compositeur avec celle de professeur en dispensant des cours de piano. Il conçoit et enseigne une nouvelle technique du toucher pianistique : respiration grâce au rubato, multiplication des silences dans ses partitions, mouvement souple du poignet

    Google-Translate-English to French Traduire français en German  Traduire français en Italian Google-Translate-English to Japanese BETA  Traduire français en Portuguese  Traduire français en Russian  Traduire français en Spanish Traduire français en Arabic  Traduire français en danish Traduire français en Greek

     

    Lire la suite