Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Actualités

  • CLASSIK RADIO : NOUVELLE GRILLE DE DIFFUSION

    Imprimer

    Retrouvez Classik Radio sur Chansons Rouges Mosaik Web Radios aux heures suivantes :

    Le jeudi de 0h à 6 h du matin

    Le dimanche de 10h à 11h et 22h à 23h

    Lire la suite

  • Kurt Masur : un "directeur musical de légende" s'est éteint

    Imprimer
    Le chef d'orchestre allemand Kurt Masur est décédé le 19 décembre à l'âge de 88 ans. Le monde rend hommage au musicien de légende, mais aussi à l’humaniste.

    Kurt Masur, qui avait annoncé en 2012 qu'il était atteint de la maladie de Parkinson, s'est éteint à Greenwich dans le Connecticut, au nord-est des Etats-Unis, selon le New York Times.  Il a dirigé les plus grands orchestres du monde. Le Philharmonique de 1991 à 2002, puis l'Orchestre national de France de 2002 à 2008.
    "Les musiciens de l'Orchestre national de France, son directeur musical Daniele Gatti et tous ceux qui à Radio France ont collaboré avec Kurt Masur conservent de lui le souvenir d'un musicien d'exception et d'un grand humaniste", ont indiqué dans un communiqué Mathieu Gallet, président de Radio France et Daniele Gatti. Kurt Masur était parvenu "à tisser une relation privilégiée avec les musiciens, stimulant ce +désir d'apprendre à jouer ensemble+ qui distingue les orchestres les uns des autres+", a rappelé le communiqué.  France Musique consacrera lundi 21 décembre une journée spéciale à Kurt Masur.

    Google-Translate-English to French Traduire français en German  Traduire français en Italian Google-Translate-English to Japanese BETA  Traduire français en Portuguese  Traduire français en Russian  Traduire français en Spanish Traduire français en Arabic  Traduire français en danish Traduire français en Greek

    Lire la suite

  • L'abandon des conservatoires par l'Etat est une faute politique majeure

    Imprimer

    Emmanuel Dupuy, rédacteur en chef de Diapason, s'alarme du désengagement programmé de l'Etat dans le financement des conservatoires de musique. Une décision qui risque d'aggraver les inégalités et mettre en danger la formation du public et des musiciens de demain.

    C'est le dossier brûlant du moment. Il y a deux mois l'intention affichée par la Mairie de Paris de réformer ses dix-sept conservatoires d'arrondissement m'incitait à la plus vive inquiétude. Aujourd'hui, c'est pour toute la galaxie des conservatoires qui illuminent nos vingt-deux régions que l'on doit s'alarmer : à compter de cette année, l'Etat ne leur versera plus un centime.

    Plus un kopeck pour les conservatoires !

    Certes, la part ministérielle a toujours été minoritaire dans leur financement : moins de 10 % il y a dix ans. Mais, depuis, elle n'a fait que fondre, sous l'effet des lois de décentralisation de 2004, au point de devenir nulle à ce jour. On comprend mieux, alors, pourquoi les « Conservatoires nationaux de région », qui n'avaient en réalité de nationaux que le nom, ont été rebaptisés « Conservatoires à rayonnement régional »... Seule une poignée d'établissements adossés à des pôles universitaires seront épargnés. Pour les autres : plus un kopeck, des clous, macache.

    Conséquence de ce désengagement, la totalité des charges est désormais supportée par les collectivités locales – en particulier les villes –, alors même que les dotations de l'Etat qui leur sont allouées diminuent. Sur le terrain, le jeu de massacre commence : là c'est un professeur parti à la retraite qui n'est pas remplacé, ici ce sont des sessions d'orchestres annulées, des classes à horaires aménagées fermées, ailleurs on augmente les frais d'inscription, ou bien on cherche à recruter des enseignants moins rémunérés, donc moins qualifiés... Bref, c'est tout le système qui souffre.

    Google-Translate-English to French Traduire français en German  Traduire français en Italian Google-Translate-English to Japanese BETA  Traduire français en Portuguese  Traduire français en Russian  Traduire français en Spanish Traduire français en Arabic  Traduire français en danish Traduire français en Greek

    Lire la suite

  • Pour ses 10 ans, l’Orchestre des jeunes de Palestine fait sa tournée en France

    Imprimer

    Rédigé par Mérième Alaoui | Jeudi 20 Août 2015 - Saphir News

    Chaque année, depuis 2004, l’Orchestre des jeunes de Palestine (PYO) se produit à l'étranger. Après la Jordanie, le Liban, l’Italie et l’Allemagne, les musiciens sont cette année en France jusqu’au 29 août.

    L’Orchestre des jeunes de Palestine (Palestine Youth Orchestra – PYO) réunit chaque année des jeunes du monde entier au sein d’un même orchestre de haut niveau. Depuis sa création, en 2004, par le Conservatoire national de musique Edward Saïd en Palestine, le PYO s’est produit en Jordanie, au Liban, en Syrie, au Bahreïn mais également dans des pays européens comme l’Italie (au Ravello Festival, au Teatro Carlo Felice de Gênes, au Conservatorio Santa Cecilia de Rome), la Grèce (Megaron Mousikis d’Athènes) ou encore l’Allemagne (au Rundfunk Berlin-Brandenburg)… Cette année, voici venu le tour de la France. La première représentation a lieu ce vendredi 21 août à Aix-en-Provence.

    Les 80 musiciens âgés de 13 à 26 ans sont étudiants en Palestine ou à l’étranger, amateurs ou jeunes professionnels. Ils vivent en Cisjordanie, à Gaza, dans les territoires israéliens ou sont issus de la diaspora… Lors de cette tournée en France, ils représentent ainsi leurs pays et dans le même temps une identité complexe.
     
    Google-Translate-English to French Traduire français en German  Traduire français en Italian Google-Translate-English to Japanese BETA  Traduire français en Portuguese  Traduire français en Russian  Traduire français en Spanish Traduire français en Arabic  Traduire français en danish Traduire français en Greek
     

    Lire la suite

  • Conservatoires : la commission de la culture du Sénat sonne l’alarme

    Imprimer

    Le 1er juillet 2015, la commission de la culture, de l’éducation et de la communication du Sénat a organisé une table ronde sur la situation des conservatoires, qui a réuni des représentants de conservatoires à rayonnement régional, départemental et intercommunal, ainsi que des responsables de services culturels de collectivités territoriales et des usagers des conservatoires.

    Google-Translate-English to French Traduire français en German  Traduire français en Italian Google-Translate-English to Japanese BETA  Traduire français en Portuguese  Traduire français en Russian  Traduire français en Spanish Traduire français en Arabic  Traduire français en danish Traduire français en Greek

    Lire la suite

  • L'énigme du "Requiem" de Mozart

    Imprimer

    Les spécialistes ne parviennent toujours pas à déterminer l'identité des différents auteurs du "Requiem", mais ils savent enfin pour qui il était destiné.

    Une course contre le temps. Depuis 1791, les hypothèses s'accumulent sur l'origine de la composition du "Requiem de Mozart. Pressé par le manque d'argent, Mozart travailla vite et parvint à achever le concerto pour clarinette et la Flûte enchantée".

    requiemmozart2.jpgIl composa la "Petite Cantate" dans un état de santé de plus en plus fragile. A l'âge de 35 ans, il est conscient que sa fin est proche. Un mystérieux commanditaire lui offrit une bourse et la promesse d'un bon salaire s'il lui composait un requiem pour sa femme défunte. Mozart était déjà endetté et se mit immédiatement à l'oeuvre.

    A mesure qu'il composait, il était certain de signer son propre arrêt de mort. Persuadé d'avoir été empoisonné, totalement affaiblit mais toujours soucieux d'achever son travail, Mozart fit venir un assistant, puis un chanteur et des musiciens qui exécutèrent des passages de la composition. Mozart fut pris d'une fièvre et serait mort en fredonnant la mélodie le lundi 5 décembre 1791 sans achever l'oeuvre.

    Google-Translate-English to French Traduire français en German  Traduire français en Italian Google-Translate-English to Japanese BETA  Traduire français en Portuguese  Traduire français en Russian  Traduire français en Spanish Traduire français en Arabic  Traduire français en danish Traduire français en Greek

    Lire la suite