Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La période classique

  • Wolfgang Amadeus Mozart

    Imprimer

    Né à Salzbourg le 27/01/1756 ; Mort à Vienne le 05/12/1791

    Plus de deux cents ans après sa mort, la musique du grand compositeur autrichien continue de nous transporter. L’histoire de ce génie qui composait avant même de savoir écrire nous laisse dans la plus grande admiration.

    Un enfant prodige

    Wolfgang Amadeus Mozart est né le 27 janvier 1756 à Salzbourg. A noter pour commencer qu’il a reçu comme nom de baptême Joannes Chrysostomus Wolfgangus Theophilus Mozart. Ce n’est qu’en 1770 qu’il se fera appeler Amadeus (la traduction de Theophilus en allemand Gottlieb, puis en italien Amadeo, et en latin Amadeus).
    La musique est une histoire de famille chez les Mozart. Son père Léopold était un excellent violoniste et occupait le poste de second violon dans l'orchestre de la cour du prince-archevêque de Salzbourg. Dès trois ans, Mozart pianote sur le clavecin de sa sœur, Marie-Anna, et montre très rapidement d’excellentes dispositions  pour la musique. Il possède une mémoire et une capacité de concentration remarquables, ainsi qu’une oreille absolue. 

    Son père prend en charge son éducation musicale. Mozart commence à jouer des menuets vers cinq ans. Conscient de la précocité et du talent de son fils, Léopold Mozart le présente à la cour de Vienne en 1762, qui s’émerveille devant le tout jeune musicien. Il décide alors de l’emmener avec sa sœur faire le tour des capitales européennes.

    Google-Translate-English to French Traduire français en German  Traduire français en Italian Google-Translate-English to Japanese BETA  Traduire français en Portuguese  Traduire français en Russian  Traduire français en Spanish Traduire français en Arabic  Traduire français en danish Traduire français en Greek

    Lire la suite

  • LES PLUS BELLES MUSIQUES !

    Imprimer

    Les plus grands musiciens du classique sont diffusés sur notre radio : Handel, Bach, Strauss, Brahms, Beethoven, Mozart, Bizet, Ravel, Gounod, Chopin, Tchaikovski, Liszt, Mendelssohn, Vivaldi, Wagner, Dvorak, Monteverdi, Schubert, Puccini, Berlioz, Rachmaninov, Scarlattin, Saint-George, Weber, Askin, Vangelis, Gershwin, Moussorgsky, Rimki-Korsasov, Offenbach, Stravinski, Haydn, Holst, Grieg, Couperin, Charpentier, Rameau, Shuman, Rossini, Sibélus, Fauré, Porokofiev, Purcell, Albinoni, Pergolesi, Onslow, Méhul, Elgar, Rachmaninov, Lully, Gluck, Schonberg, Chostakovitch, Viotti, Bellini, Delibes, Théodorakis, Donizetti, Stravinski, Glass, Franck, Khachaturyan, Alkan, Lola, Yanni...les plus belles musiques classiques de films...les musiques de chansons devenus des classiques...

  • Étienne-Nicolas Méhul

    Imprimer

    Compositeur français (Givet 1763 – Paris 1817).

    La musique du chant du départ a été composée par lui.

    Dès l'âge de dix ans, il fut organiste suppléant aux orgues de l'église des franciscains de Givet, puis, en 1776, à celles du couvent de Laval-Dieu, où il fut élève de Wilhelm Hanser.

    En 1778, il se rendit à Paris, où, soigneusement recommandé, il put trouver des places de maître de musique. Son Ode sacrée, exécutée au Concert spirituel en 1782, attira l'attention sur lui. Il fut présenté à Gluck, qui décela ses talents dramatiques, le fit travailler et l'orienta vers le théâtre. En 1790, l'Opéra-Comique représenta son Euphrosine, dont la vigueur dramatique lui valut un franc succès, qui se renouvela l'année suivante à l'Opéra avec Alonzo et Cora, composé depuis 1785.

    Google-Translate-English to French Traduire français en German  Traduire français en Italian Google-Translate-English to Japanese BETA   Traduire français en Portuguese   Traduire français en Russian   Traduire français en Spanish Traduire français en Arabic   Traduire français en danish Traduire français en Greek

    Lire la suite

  • Giovanni Battista Pergolesi

    Imprimer

    Compositeur italien (Jesi, 1710 – Pouzzoles, 1736)

    Représentant de l’école napolitaine du XVIII siècle, ses opéras bouffes et ses intermezzi ont fait de lui une réelle personnalité musicale de son temps. Ses œuvres les plus célèbres aujourd’hui sont deux œuvres vocales sacrées, son Stabat Mater et son Salve Regina.

    Google-Translate-English to French Traduire français en German  Traduire français en Italian Google-Translate-English to Japanese BETA   Traduire français en Portuguese   Traduire français en Russian   Traduire français en Spanish Traduire français en Arabic   Traduire français en danish Traduire français en Greek

    Lire la suite

  • L'énigme du "Requiem" de Mozart

    Imprimer

    Les spécialistes ne parviennent toujours pas à déterminer l'identité des différents auteurs du "Requiem", mais ils savent enfin pour qui il était destiné.

    Une course contre le temps. Depuis 1791, les hypothèses s'accumulent sur l'origine de la composition du "Requiem de Mozart. Pressé par le manque d'argent, Mozart travailla vite et parvint à achever le concerto pour clarinette et la Flûte enchantée".

    requiemmozart2.jpgIl composa la "Petite Cantate" dans un état de santé de plus en plus fragile. A l'âge de 35 ans, il est conscient que sa fin est proche. Un mystérieux commanditaire lui offrit une bourse et la promesse d'un bon salaire s'il lui composait un requiem pour sa femme défunte. Mozart était déjà endetté et se mit immédiatement à l'oeuvre.

    A mesure qu'il composait, il était certain de signer son propre arrêt de mort. Persuadé d'avoir été empoisonné, totalement affaiblit mais toujours soucieux d'achever son travail, Mozart fit venir un assistant, puis un chanteur et des musiciens qui exécutèrent des passages de la composition. Mozart fut pris d'une fièvre et serait mort en fredonnant la mélodie le lundi 5 décembre 1791 sans achever l'oeuvre.

    Google-Translate-English to French Traduire français en German  Traduire français en Italian Google-Translate-English to Japanese BETA  Traduire français en Portuguese  Traduire français en Russian  Traduire français en Spanish Traduire français en Arabic  Traduire français en danish Traduire français en Greek

    Lire la suite

  • SYMPHONIE DES JOUETS

    Imprimer

    C'est au compositeur Joseph Haydn que l'on attibua cette symphonie. Une histoire fantaisiste raconte que Haydn aurait composé cette pièce après l'achat de plusieurs jouets dans un salon puis l'aurait jouée pour les enfants lors d'une soirée de Noël.

    L'identité du véritable compositeur de la Symphonie des jouets sembla révélée quand on découvrit les trois mouvements de l'œuvre dans un manuscrit copié par Léopold Mozart, à qui on attribua alors la paternité.

    Mais on a aussi découvert dans un couvent du Tyrol un manuscrit de la symphonie, signé « Père Edmund Angerer ».

    C'est désormais ce père Angerer qui est tenu pour le véritable compositeur de la pièce.

    Google-Translate-English to French Traduire français en German  Traduire français en Italian Google-Translate-English to Japanese BETA  Traduire français en Portuguese  Traduire français en Russian  Traduire français en Spanish Traduire français en Arabic  Traduire français en danish Traduire français en Greek

    Lire la suite