Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

CLASSIK RADIO

  • Achille Claude Debussy : « Un révolutionnaire discret »

    Imprimer

    claude debussy

    Classik Radios du groupe Mosaik Radios diffusera en ce mois de Mars sa biographie complète le samedi à 15h, le dimanche à 22h30, le mardi à 21h, le mercredi à 16h40, le jeudi à 6h du matin et plusieurs de ses concerts : lundi à 9h10, le mardi à 22h40, le mercredi à 7h40, le jeudi à 10h40, le vendredi à 19h40, le samedi à 12h10 et le dimanche à 18h10.}}}

    On peine à réaliser aujourd’hui à quel point Claude Debussy (1862-1918) a renouvelé le langage musical de son temps. Le charme et l’élégance des œuvres de Debussy ne doivent pas nous faire oublier l’audace d’un langage rigoureux, subtil et très en avance sur son temps.

    Musicien libre et anticonformiste, Debussy a souvent été caractérisé d’impressionniste musical, étiquette qu’il n’a jamais acceptée. Sa musique accorde une place de choix à la couleur et aux timbres instrumentaux.

    Claude Debussy est né à Saint-Germain-en-Laye le 22 août 1862 et mort à Paris le 25 mars 1918. Il étudiera la musique (et notamment le piano) au Conservatoire de Paris et se montre doué quoi que peu discipliné. En 1884, il décroche le Prix de Rome qui lui permet de rester trois ans en Italie (il n’y restera que deux) et de rencontrer notamment Giuseppe Verdi et Franz Liszt. Ernest Chausson lui assura un soutien financier jusqu’à 1894, lorsque la liaison de Debussy (pourtant fiancé) avec une danseuse sera révélée. Debussy est considéré comme le père de l’impressionisme musical français. Parmi ses œuvres marquantes, on trouve le Prélude à l’après-midi d’un Faune, La Mer, ou encore son Quatuor à cordes.

    Lire la suite

  • Carmina Burana : tournée d'enfer pour les danseurs

    Imprimer

    Enquête | Depuis début novembre, le spectacle Carmina Burana remplit les zéniths de France. Mais cet engouement pour le ballet classique cache les conditions de travail déplorables d'artistes venus d'Europe centrale et de l'Est. Deux danseuses ont témoigné auprès de la CGT qui a saisi l'inspection du travail.

    C'est devenu un classique des fins d'années plébiscité par les Français : des ballets de référence interprétés par des compagnies, aux noms apparemment prestigieux. Le film Black Swan ayant relancé l'intérêt du public pour ces spectacles. Mais en coulisses, les artistes déchantent. Deux danseuses originaires des ex-républiques soviétiques viennent ainsi de révéler les conditions de travail déplorables d'un Carmina Burana à succès.

    Ecoutez ici le reportage radio de France Culture}}}

    Lire la suite

  • JEAN WIENER MUSICIEN

    Imprimer

    Jean Wiéner, né le 19 mars 1896 à Paris où il est mort le 8 juin 1982 est un pianiste, compositeur, critique musical au quotidien communiste Ce soir à partir de 1937.

    Il resta un militant communiste de 1946 à sa mort.

    Il est l'auteur de plus de 350 musiques de film, pour le cinéma et la télévision, et d'œuvres de musique classique.

     

     

    Lire la suite

  • CLASSIK RADIO : LE PROGRAMME

    Imprimer

    Classik Radio web radio diffuse 24h sur 24h la meilleure musique classique des plus grands compositeurs.

    Des magazines culturels et d'informations vous sont proposés également dans les tranches horaires de 7h30, 9h, 10h30, 12h, 13h30, 16h30, 18h, 19h 30.

    Classik Radio diffusera de grands débats de société le samedi à 13h30, le dimanche à 18h et le mercredi à 10h30.

    L'invité surprise de Classik Radio s'exprimera le vendredi à 16h30, le samedi à 10h30, le mercredi à 13h30

    Une biographie complète des plus grands musiciens sera également diffusée le samedi à 15h, le dimanche à 22h30, le mardi à 21h, le mercredi à 15h, le jeudi à 6h du matin.

    Des concerts en intégralité seront diffusés après les journaux le mardi à 22h40, le jeudi à 10h40, le samedi à 12h10 et le dimanche à 18h10.

  • Les sœurs Berthollet, le classique en Fête !

    Imprimer

    Marion Lefèvre, L'Humanité

    Alors que d’autres à leur âge sortent du baccalauréat ou des partiels, les sœurs Berthollet vivent un été de concerts, de Valence à Nancy.

    Alors que d’autres à leur âge sortent du baccalauréat ou des partiels, les sœurs Berthollet vivent un été de concerts, de Valence à Nancy. Camille, 18 ans, et Julie, 20 ans, ne sont pas jumelles, comme le laissent supposer la crinière rousse de la première et les courts cheveux châtains de la seconde. Mais, depuis leur plus jeune âge, elles jonglent avec virtuosité entre le violon, le piano et le violoncelle (pour Camille) et l’alto (pour Julie).

    Par facilité, on les comparerait à ­Marielle et Katia Labèque, autre duo de musiciennes prodiges, toutes deux pianistes. Pourtant, la ressemblance s’arrête à la présence d’un morceau de Gershwin dans leurs deux discographies. Julie s’est familiarisée très tôt avec le violon, Camille le violoncelle.

    Lire la suite

  • Beethoven au pays de Fidel Castro, lorsque Cuba et Rumba s'emparent de la 7ème symphonie

    Imprimer

    C'est une 7ème symphonie de Beethoven aussi inédite qu'originale qu'a créé le compositeur de musique de film Joachim Horsley. Une version rumba cubaine où toutes les sonorités, y compris les percussions donc, sont réalisées sur le corps du piano, un légendaire Steinway & Sons, excusez du peu. 

    Lire la suite

  • TOUS SAUF UN, L'INCONNU QUI CHANTAIT LA TOSCA

    Imprimer

    "A 5 h du matin. Une voisine du cimetière de Rillieux-la-Pape entend une fusillade. Le commissaire Faury appelé aussitôt sur les lieux, ramasse un insigne de la Milice.

    Il écrira, ce matin-là, 29 juin 1944, dans son rapport: « Au bord du chemin de terre qui longe le mur ouest du cimetière de Rillieux sont allongés sur le dos, les jambes en direction du mur, sept cadavres d'hommes présentant tous le profil juif... Tous portent de multiples traces de balles, tant à la tête que sur la poitrine. Auprès de chacun d'eux se trouve un rectangle de carton blanc sur lequel est inscrit en gros caractères un nom suivi d'une initiale. » Tous sauf un, l'inconnu qui chantait la Tosca avant d'être assassiné."

    (Annette LEVY-WILLARD, Libération,17 mars 1994)

    Google-Translate-English to French Traduire français en German  Traduire français en Italian Google-Translate-English to Japanese BETA   Traduire français en Portuguese   Traduire français en Russian   Traduire français en Spanish Traduire français en Arabic   Traduire français en danish Traduire français en Greek